Tuesday, Janvier 16, 2018
GOOGLE AD
Devenez un supporter.
Impliquez-vous, maintenant.

Clifford Brandt condamné à 18 ans de travaux forcés

M NH

Haïti beat Writer

PORT-AU-PRINCE, Ouest, HT (sentinel.ht) - L'homme d'affaires et membre de l'une des plus riches familles d'Haïti, Clifford Brandt, a été condamné mardi par le juge Joseph Jeudilien Fanfan à 18 ans de travaux forcés pour son implication dans un enlèvement syndicat.

Brandt parlait calmement suite à la condamnation et a continué à clamer son innocence. Il a exprimé son mécontentement à la décision et la procédure. Il a fait valoir, entre autres choses, que le téléphone, les procureurs disent qu'il a utilisé pour demander la rançon n'a jamais été présenté à titre de preuve. Il a dit que ses avocats de la défense apporteraient un appel dans les jours 5 autorisés et qu'ils chercheraient une récusation du juge et l'annulation du procès.

Le juge Joseph Jeudilien Fanfan a mis fin au procès qui a débuté le mois dernier sur Août 17 charge Brandt et plusieurs de ses complices d'enlèvement et séquestration contre rançon, sur Octobre 16, 2012, de Nicolas, 24, et Coralie, 23, Moscoso, les enfants de un autre homme d'affaires important.

verdicts

Clifford Brandt, accusé d'enlèvement et séquestration contre rançon a été condamné à 15 années de travail pénal pour l'enlèvement et la détention de personnes pour la peine de rançon à laquelle est ajouté 3 ans pour association de malfaiteurs, une peine totale 18 ans de travail pénal;

Ricot Pierre-Val, a été condamné à 15 ans de travaux forcés pour l'enlèvement et la détention de personnes dans le but d'obtenir une rançon et 3 ans d'emprisonnement supplémentaires pour association de malfaiteurs, une peine totale de 18 années de travail pénitentiaire;

Carlo Bendel de Saint-Fort a été condamné à quinze ans de travaux forcés pour l'enlèvement et la détention de personnes dans le but d'obtenir une rançon et quatre ans d'emprisonnement supplémentaires pour association de malfaiteurs est une peine totale de 19 années de travail pénitentiaire;

Carline Richema, Sawadienne Jean et Evince Larrieux ont été acquittés d'enlèvement, séquestration contre rançon, complicité et conspiration criminelle et le juge Fanfan, a ordonné leur libération immédiate.

Notez que le bénéfice condamné de la loi de Décembre 4, 1893 sur la détention préventive prolongée, appelée loi Lespinasse, qui déduit de leur temps de peine purgée dans la prison de Croix-des-Bouquets.

Les avocats de la défense ont 5 jours pour faire appel de ces peines.

Devenir patron et obtenir Haïti Sentinel et défendre la marchandise Haïti.

A propos de l'auteur

GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!