Dimanche, mai 27, 2018
GOOGLE AD
Devenez un supporter.
Impliquez-vous, maintenant.

Président désigné de blanchiment d'argent vient à un chef, Inauguration Eve

Samuel Maxime

Éditeur en chef

PORT-AU-PRINCE, Haïti (sentinel.ht) - Juge Bredy Fabien, au bout de trois semaines, a terminé l'enquête de blanchiment d'argent dans le président élu Jovenel Moïse et a transmis son ordonnance au commissaire du gouvernement Jean Danton Léger pour le suivi. Le lundi, le commissaire Leger est prévu de tenir une "conférence de presse" pour informer le public de sa décision dans le cas d'intérêt élevé.

Les préparatifs pour l'inauguration de mardi ont continué tout au long de l'enquête et jusqu'à lundi. Le consensus général est l'attente d'aucune surprise, mais cela est moreso en raison de l'aspect spectaculaire et impromptu du président élu au bureau du juge, suivie par une déclaration de presse où M. Moïse a déclaré l'affaire sans fondement et lui-même, non coupable. Les critiques estiment que le juge aurait dû se récuser après l'incident, caractérisé par la critique comme l'intimidation d'un juge.

La Financial Intelligence Unit centrale (UCREF) a transmis les conclusions d'une enquête, qui a commencé Avril 2013, en Jovenel Moïse qui a trouvé 5.5 millions $ dans des fonds insondables était passé à travers ses comptes entre 2008 et 2012. L'enquête a été stimulée par les renvois de certains d'Haïti plus grandes banques et de l'agence fiscale.

En Novembre et par Janvier, M. Moïse et son équipe se sont défendus contre les accusations en disant que les conclusions étaient en gourdes haïtiennes qui se sont élevées, alors, à 88,500 $ USD. Cet alibi a été réfutée par les institutions bancaires et les organismes de réglementation. Le beuveries de M. Moïse avec au moins deux accusés, dont l'un, le sénateur élu Guy Philippe, inculpé, arrêté et extradé vers les Etats-Unis, a soulevé des sourcils.

Devenir patron et obtenir Haïti Sentinel et défendre la marchandise Haïti.

A propos de l'auteur

Samuel Maxime est un citoyen d'origine haïtienne vivant aux États-Unis. Il a fondé La Haïti Sentinel pour amener les questions haïtiennes à un public de langue anglaise.

GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!