Mardi, Septembre 25, 2018
GOOGLE AD
Devenez un supporter.
Impliquez-vous, maintenant.

Le chef anti-corruption d'Haïti a été décapé, année 1 dans le terme 3

Samuel Maxime

Éditeur en chef

PORT-AU-PRINCE, Haïti (sentinel.ht) - Le responsable de l'agence anti-corruption d'Haïti a été brusquement licencié, un an dans un soi-disant terme de trois ans, vendredi et l'administration Jovenel Moise - Jack Lafontant n'a pas encore publié Déclaration concernant le changement.

La résiliation arrive à un moment où l'administration, par des méthodes irrégulières, a cherché à accéder à de l'argent, par exemple, en déclarant un état d'urgence 9 mois après les mois d'ouragan Matthew et 5 au bureau et en transmettant une facture financière exigeant des Haïtiens vivant à l'étranger qui ont Aucune représentation politique, pour payer une taxe annuelle.

Le journal principal de Haïti, Le Nouvelliste, a annoncé avoir pris connaissance de la modification. En fait, le journal rapporte seulement que Joseph Oldy Bellegarde avait été installé en tant que responsable de l'unité de contrôle et de contrôle financier (UCREF), en remplacement de l'ancien commissaire du gouvernement Jean-Sonel Francois. François a été nommé au poste en mai 2016.

Le directeur exécutif du Réseau national pour la défense des droits de l'homme (RNDDH), Pierre Espérance, a également confirmé cette information. Il a dit à Le Nouvelliste que son institution proteste contre le licenciement de Sonel Jean-François qui a été nommé à la tête de l'établissement pour un mandat d'année 3.

Pierre Espérance a souligné que le nouveau directeur a été nommé à la tête du département des opérations Ucref au cours de l'administration Martelly. "Joseph Bellegarde est venu à la tête de l'institution parce qu'il garantit sa descente dans l'enfer", at-il dénoncé.

Plus loin, Pierre Espancia regrette que l'organisation en question ne puisse plus lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. "Avec la nouvelle loi, Ucref est sous la coupe réglementée du pouvoir exécutif. Il n'a plus d'autonomie et n'est plus ce qu'il était à temps », dit-il.

Il s'agit d'un deuxième directeur nommé pour remplacer Sonel Jean-François, qui n'est pas dans l'odeur de la sainteté avec le clan "Tèt kale". Fritz Jean, vice-protecteur citoyen, a été nommé par décret présidentiel pour diriger l'Unité centrale du renseignement financier. Cependant, il n'avait pas pris ses fonctions en raison de ses «réservations». C'est ce que Lucien Jura a révélé sur Magik 9 en juin dernier.

La décision du chef de l'Etat de remplacer Sonel Jean-François à la tête de l'Ucref a suscité un véritable tollé, compte tenu de l'enquête en cours contre le président de la République pour le blanchiment d'argent suite à un rapport administratif de cet organe.

Devenir patron et obtenir Haïti Sentinel et défendre la marchandise Haïti.

A propos de l'auteur

Samuel Maxime est un citoyen d'origine haïtienne vivant aux États-Unis. Il a fondé La Haïti Sentinel pour amener les questions haïtiennes à un public de langue anglaise.

GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!