Monday, Novembre 20, 2017
GOOGLE AD
Devenez un supporter.
Impliquez-vous, maintenant.
Crédit photo Pour Le Nouvelliste

Le ministère de l'Education fait face à une menace de grève nationale

Rédacteur

Haïti Sentinel

PORT-AU-PRINCE, Haïti (sentinel.ht) - Une nouvelle crise apparaît à l'horizon pour l'éducation haïtienne. Tous les employés du Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) ont été appelés à grève le lundi 28 2017 sur tout le territoire national.

Il s'agissait du Syndicat du ministère de l'Éducation et de la Formation Nationaux (SPEMENFP) qui a fait cette annonce vendredi dans une des annexes de l'institution située dans le district de Babiole à Port-au-Prince. Cela oblige les fonctionnaires du ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle à prendre en considération leurs demandes.

Le SPEMENFP a profité de l'occasion pour dénoncer les promotions réalisées sans transparence, les entrepreneurs qui ne sont jamais nommés même après plusieurs années de service, des employés qualifiés qui n'ont jamais été promus. "Pourtant, les gens sont entrés au Ministère avec leurs lettres de nomination. C'est injuste ", a déclaré le secrétaire général du SPEMENFP, Junior Leo.

Il a ensuite demandé au ministre de l'Éducation, Pierre Agenor Cadet, d'accompagner les employés à l'occasion du début de l'année scolaire. Selon lui, comme chaque année, les coûts de la scolarisation augmentent et l'État ne fait rien pour l'empêcher.

Le ministre de l'Éducation, Pierre Josué Agénor Cadet, a rejeté les demandes du syndicat du personnel du Ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle (SPEMENFP) au téléphone. Pour lui, il ne peut tout faire. Il a précisé que l'augmentation de salaire dans la fonction publique ne dépend pas d'un ministre. "Le fait de donner des employés augmente est une question pour le gouvernement", a-t-il déclaré.

En réponse à l'accusation selon laquelle les promotions sont effectuées sans transparence dans le MENFP, le ministre nie: "Ce n'est pas vrai. Depuis mon arrivée ici, il n'y a pas eu de nouveaux rendez-vous et promotions d'employés. Vous ne pouvez pas nommer des personnes à la fin d'un exercice financier. "

Pour le soutien demandé pour le début des cours, le titulaire du MENFP dit qu'il a déjà subventionné les livres afin de soulager les parents. "L'État subventionne les livres. En particulier, nous ne pouvons rien faire d'autre. S'ils s'engagent à encombrer le 28 août, ils le feront. Ils ont ce droit ", a déclaré le ministre.

Devenir patron et obtenir Haïti Sentinel et défendre la marchandise Haïti.

la source du message: Le Nouvelliste

A propos de l'auteur

GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!