LOGO
INFO
Monday, Octobre 23, 2017
GOOGLE AD
Informations alternatives
Details

La communauté LGBT répond au projet de loi du Sénat interdisant le mariage homosexuel

Samuel Maxime

Éditeur en chef

PORT-AU-PRINCE, Haïti (sentinel.ht) - "C'est l'attaque la plus abjecte en Haïti. Un pouvoir de l'État contre les droits des citoyens pacifiques ", a déclaré Charlot Jeudy, directeur de l'organisation de plaidoyer lésés, gay, bisexuels et transexuels (LGBT) Kouraj.

Le chef du groupe LGBT le plus actif et le plus ciblé en Haïti a rendu ces remarques au 24 heures après le vote du Sénat sur le projet de loi «Loi sur le renforcement des dispositions du Code civil relatif au mariage et la protection de la famille». Si elle est adoptée, le projet de loi rend illégal les mariages homosexuels en Haïti, pour les ressortissants et les étrangers, punis par une peine de prison et une amende allant jusqu'à $ 8,000 [USD].

Jeudy considère que le projet de loi est «inconstitutionnel» et fait référence à plusieurs articles de la Constitution d'Haïti concernant la liberté individuelle et les droits fondamentaux de l'homme. Il croit également que le projet de loi enfreindrait un certain nombre d'engagements pris par l'Etat haïtien par l'adoption de conventions internationales, en particulier celles qui favorisent le respect des droits de l'homme et de la dignité.

"Le Sénat d'Haïti, qui devrait garantir et protéger les droits de tous les Haïtiens, en particulier les minorités, ne peut pas s'empêcher de violer ces droits", a critiqué le leader de Kouraj qui a également remis en question la pertinence de la loi.

Pour faire face à ce qu'il présente "en tant que mesure visant à renforcer la discrimination contre les personnes LGBT", Charlot Jeudy indique que son organisation est en pleine consultation avec de nombreux acteurs nationaux et internationaux des droits de l'homme. Ils ont l'intention de défendre à la Chambre des députés et à l'Administration pour le rejet absolu du projet de loi, "qui tend à justifier les actes de violence contre les personnes en fonction de leur orientation sexuelle".

"Cette campagne devrait également être prolongée", a déclaré Charlot Jeudy, "contre la loi sur le certificat de bonne vie et de morale, récemment adoptée par le grand corps".

En cas d'échec de ces procédures, le Kouraj N'exclut pas la possibilité d'interroger les instances judiciaires haïtiennes pour interroger la "constitutionnalité" de ces lois. Une plainte, déposée auprès d'organisations internationales de défense des droits de l'homme, est également en cours "afin de forcer l'Etat haïtien à assumer ses responsabilités envers tous ses citoyens".

Devenir patron et obtenir Haïti Sentinel et défendre la marchandise Haïti.

la source du message: Media Dev Haïti

A propos de l'auteur

Samuel Maxime est un citoyen d'origine haïtienne vivant aux États-Unis. Il a fondé La Haïti Sentinel pour amener les questions haïtiennes à un public de langue anglaise.

GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!