Mardi, Septembre 18, 2018
GOOGLE AD
Devenez un supporter.
Impliquez-vous, maintenant.

Haïti interdit aux ONG 300 d'opérer dans le pays

Samuel Maxime

Éditeur en chef

PORT-AU-PRINCE, Haïti (sentinel.ht) - Le gouvernement haïtien a annoncé qu'il avait interdit les opérations des organisations non gouvernementales (ONG) 257 en Haïti parce qu'ils étaient déconnectés des priorités et des besoins du peuple haïtien, selon l'annonce.

Le ministre de la Planification et de la Coopération Extérieure (MPCE), Aviol Fleurant, a tenu une conférence de presse vendredi 1 vendredi pour avoir annoncé les sanctions. Cette conférence de presse viendrait quelques jours avant une réunion entre le MPCE et les responsables de certaines ONG en Haïti; pour l'examen des préparatifs et de la coordination de l'éventail des 5 Hurricane Irma.

Tout en disant qu'il était nécessaire de faire sortir Haïti de l'état conceptuel du bien-être, pour le transformer en véritable développement, le ministre Fleurant a déclaré que les organisations 257 avaient violé un décret 14 1989 de septembre concernant leur fonctionnement.

M. Fleurant a déclaré que ces institutions doivent financer ce dont les haitiens ont besoin et non ce qu'elles estiment elles-mêmes nécessaires. "Et les interventions doivent être menées devant les dirigeants du gouvernement", a déclaré le ministre.

Actuellement, seules les ONG 370 répondent aux exigences imposées par le gouvernement haïtien, qui comprend des informations périodiques sur leurs activités dans le pays.

D'autres, pour leur part, étaient sceptiques et dénonçaient que le ministre Fleurant ne publiait pas de rapports informatifs concernant les sanctions sanctionnées par les ONG, les avantages en franchise et sans impôt qu'ils avaient reçus depuis de nombreuses décennies.

"Nous ne chassons pas les ONG", a déclaré le responsable, "l'administration a l'intention de redéfinir un partenariat avec ces institutions et agences de développement international".

Devenir patron et obtenir Haïti Sentinel et défendre la marchandise Haïti.

la source du message: Nodal.am

A propos de l'auteur

Samuel Maxime est un citoyen d'origine haïtienne vivant aux États-Unis. Il a fondé La Haïti Sentinel pour amener les questions haïtiennes à un public de langue anglaise.

GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!