Tuesday, Janvier 16, 2018
GOOGLE AD
Devenez un supporter.
Impliquez-vous, maintenant.
Crédit photo Pour @Chokarella

Haïti va en rose en octobre contre le cancer du sein

Samuel Maxime

Éditeur en chef

PORT-AU-PRINCE, Haïti (sentinel.ht) - Dans le monde entier, le mois d'octobre est désigné comme le mois de ralliement contre le cancer, en particulier le cancer du sein et les maladies associées.

Dimanche, le Groupe de soutien contre le cancer (GSCC) a organisé une marche contre le cancer du sein pour faire de Haïti une campagne mondiale contre la maladie. Les marcheurs étaient vêtus de rose alors qu'ils parcouraient les rues de Pétion-Ville et distribuaient des brochures d'information aux spectateurs.

La tendance Pinktober a été initialement entreprise par Hard Rock International dans 1989 et est reconnue dans les ligues sportives telles que la NFL et la NBA, où les joueurs portent des gants ou des maillots roses au cours du mois. Avec la GSCC, rose en Octobre pour la sensibilisation au cancer et la lutte pour un remède, est également observé à travers le GSCC.

Cancer du sein en Haïti

Le cancer du sein reste le cancer le plus fréquent et la cause la plus fréquente de décès liés au cancer chez les femmes dans le monde entier. Bien que les taux d'incidence aient été historiquement plus élevés dans le monde développé, des données récentes suggèrent une augmentation alarmante de l'incidence et de la mortalité dans les pays en développement à faible revenu.

Couplé à des taux de mortalité stables à décroissants selon l'âge dans les pays développés, un nombre croissant de décès évitables par cancer du sein continuera de se déplacer vers les pays en développement à faible revenu dans le monde entier. En Haïti, la présentation tardive des patients est un problème. La présentation tardive du patient fait référence à un intervalle prolongé entre la découverte du signe / symptôme initial et la présentation à un fournisseur médical qualifié.

À l'heure actuelle, on estime qu'Haïti présente une incidence de 4.4 par 100,000 chez les femmes atteintes de cancer du sein et de 2.0 par 100,000 par an pour une mortalité relative approximative de 45%. En comparaison, les États-Unis ont une incidence plus élevée de 121.2 par femme 100,000 par an et une mortalité plus élevée de 23.5 par femme 100,000 par an, mais une mortalité relative de 19 relative beaucoup plus faible.

Les résultats précédents ont été obtenus dans le cadre du programme Global Surgery and Social Change (PGSSC) de la Harvard Medical School, en collaboration avec Partners In Health et Zanmi Lasante (PIH / ZL), qui a lancé l'Initiative de lutte contre le cancer du sein en Haïti un registre prospectif du cancer du sein en Haïti.

Dans un rapport publié au Journal of Oncology intitulé "Initiative sur le cancer du sein en Haïti: premiers résultats et analyse des obstacles à la prise en charge Retarder la présentation du patient"Par le groupe de recherche, il a été déclaré que les estimations épidémiologiques actuelles d'Haïti sont modélisées à partir de données de pays similaires et environnants. Une grande partie des conclusions du rapport, la prise de conscience, les conditions socioculturelles et d'autres facteurs rendent difficile la détermination de l'ampleur de l'impact de la maladie en Haïti.

Devenir patron et obtenir Haïti Sentinel et défendre la marchandise Haïti.

la source du message: Journal d'oncologie

A propos de l'auteur

Samuel Maxime est un citoyen d'origine haïtienne vivant aux États-Unis. Il a fondé La Haïti Sentinel pour amener les questions haïtiennes à un public de langue anglaise.

GTranslate Your license is inactive or expired, please subscribe again!